Menu

DURABILITÉ

Le comité d'organisation s'efforce d'organiser un événement durable. Les points énumérés ci-dessous y contribuent.

Pente 

95% de la pente existe déjà et est utilisée par les skieurs, seuls des ajustements mineurs sont nécessaires pour créer la piste de course. La partie supérieure, sur le territoire suisse, se trouve sur un glacier naturel qui est ouvert au public toute l'année. En été, presque toutes les équipes de ski du monde s'entraînent sur ces pistes.

Neige

Grâce à l'altitude, la neige est garantie toute l'année. Comme les deux tiers du parcours de la course se trouvent sur un glacier, la neige naturelle est garantie et la fabrication de neige artificielle n'est pas nécessaire dans cette zone. La neige artificielle n'est produite que si nécessaire dans la partie inférieure du parcours, grâce à un système existant alimenté par l'eau des glaciers.

Infrastructure sur la pente 

La pente ne comporte pas d'arbres, de rochers ou de précipices sur ses bords, il y a donc de nombreuses voies de secours en cas de chute des athlètes. Pour cette raison, il n'est pas nécessaire de construire des protections exagérées ni d'installer des structures permanentes, nous nous appuierons principalement sur des filets et des matelas pour assurer notre sécurité. Tout sera monté et démonté à la fin des courses, l'impact environnemental est donc réduit par rapport à d'autres pistes.

Piste d'atterrissage 

Aucune nouvelle piste ne doit être construite pour les courses, mais les pistes existantes seront utilisées. Zermatt Bergbahnen a également entrepris de démonter l'une des remontées mécaniques, réduisant ainsi définitivement l'impact sur le paysage.

Hôtels et restaurants 

Les infrastructures hôtelières et de restauration existantes à Zermatt et Cervinia peuvent facilement accueillir les nombreuses personnes participant aux courses de la Coupe du monde. Fin octobre/début novembre, la présence touristique est sensiblement faible, car il s'agit d'une période de basse saison. Il y aura donc suffisamment de disponibilité pour accueillir et répondre aux besoins des équipes, des sponsors, des journalistes et des spectateurs sans construire de nouvelles installations.

Conclusion 

Après les courses, il ne restera aucune installation qui ne soit pas déjà utilisée pour le tourisme. On peut donc dire que ce projet répond à des normes élevées en termes de durabilité.